Archives pour la catégorie Green revolution

Agriculture Urbaine, atelier d’été 2014

Les ateliers d’été de l’agriculture urbaine ont eu lieu du 30 juin au      2 juillet 2014 au halle Pajol à Paris 18éme.

Véritable carrefour des initiatives, ce temps fort du bon sens a réunis de multiples acteurs de la transition verte. Conférences et tables rondes ont animé ces 3 jours.  Vous retrouverez  en écoute leurs contenus sur le site [www.agricultureurbaine-idf.fr].

Voici un reportage photo de quelques visites proposées.

Ecopad

Construction de modules bois fait à partir de matériaux locaux pour planter fruitiers, arbustes, grimpantes, comestibles et pour transformer le fruit des récoltes, une cuisine mobile.
Cet atelier est proposé par plusieurs structures : Commun jardin, Vergers urbains, Toits vivants, Collectif Babylone, Zone AH, Pot’Ig, Bocoloco, le collectif Terre Minus.

Pour plus de renseignements [www.villecomestible.org].

Le Jardin Marcotte, Paris 11éme

Ce jardin est d’abord solidaire, tourné sur la permaculture il accueille un public d’horizon très large.L’association culture en herbe gère cet espace de verdure à vocation sociale par le lien du vivant.

Pour plus de renseignements [www.culturesenherbes.org].

Guerilla gardening

Le principe de la guerilla gardening est de réinvestir de petites zones en friche pour les revégétaliser, planter toutes sortes de végétaux pour que la nature se substitue à l’homme.

Fermes en villes

Le site de St Cyr l’ école se trouve sur une ancienne décharge fermée depuis 14 ans, la culture hors sol est venue naturellement investir ce lieu pour le réhabiliter dans le cycle du réaménagement de sites pollués.
Plusieurs techniques sont utilisées, l’hydroponie, la culture sur botte de pailles, dans des bacs a jardinières.

Pour plus de renseignements : [http://www.levivantetlaville.com/ ]

Jardin urbain

Par la volonté de quelques irréductibles, voici une autre guerilla gardening sur la portion de la Flèche d’or, rue Charonne, des anciens rails de la petite couronne de Paris. Ici la permaculture est le maître mot, réhabiliter le végétal dans un milieu en friche depuis plus de 70 ans.

vous retrouverez toutes les informations sur [www.agricultureurbaine-idf.fr] ou [www.natureparif]

Excursion Jardin partagé

Jardin partagé,

Jardin du Guelmeur
Jardin du Guelmeur

Le jeudi 20 mars 2014 pour fêter l’arrivée du printemps, les associations Brest à Pied et à Vélo (bapav) et Vert le jardin ont proposé  une médiation culturelle à bicyclette autour de cinq jardins partagés.  Ce parcours traversait les jardins de Pontajardine, les P’tites Bottes, le jardins du Guelmeur, le jardin de la Ferme Jestin et le jardin des Ados à Don Bosco.

Cette initiative permet aux curieux de découvrir des endroits insolites, des espaces méconnus, des lieux secrets qui ont des tas de choses à montrer !

 A Brest, l’association Vert le Jardin permet la cohésion des 73 jardins partagés, les locaux se trouvent dans la venelle de Kergonan, près de Pontanezen.

Y a t-il une différence avec les jardins familiaux de l’époque de nos grand-parents ? les valeurs diffères mêmes si la manière de les exploiter sont identiques.

L’origine du jardin partagé prend naissance à New York. Liz Christie jeune artiste résidant à Manhattan contemporaine de la crise financière des années 70 crée le mouvement du “seed bomb”. Témoin d’une industrie américaine en récession, elle souhaite réaménager les paysages de désolation provoqués par l’abandon et la destruction de sites industriels. Elle reconditionne des espaces rendus stériles en des lieux du vivant. Liz Christie et quelques uns de ses amis se mettent à végétaliser ces friches urbaines en lançant des bombes de graines par-dessus les grillages des terrains vagues pour faire pousser des fleurs. Ils planteront ensuite des arbres, peindront les façades, etc.

En 1974, ils fondent le mouvement Green Guerillas pour aider d’autres habitants à créer des community gardens. Rapidement le mouvement s’étend et les community gardens deviennent des lieux de convivialité.

jardin, partagé, communautaire, brest, fleur, nature, ville, urbain, initiative, photo, humain, groupe, cycliste, plante, verte, pensées, fleuries, terre, garden,
Jardin du Guelmeur
Plant de salade cultivé en milieu urbain
Plant de salade cultivé en milieu urbain

 Depuis l’idée a fait son chemin, les urbains ont compris l’intérêt de cultiver ces surfaces riches en lien social, se réapproprier l’espace public pour en faire des oasis vert. A travers la gestion de ces jardins, on parle de transmission, de subsistance volontaire, de partage, de ressources collectives. Nul besoin d’avoir la main verte pour intégrer le jardin le plus proche de chez vous, au-delà du jardinier c’est la dynamique humaine qui permet le pérennité d’un jardin.

Bac de récupération d'eau
Bac de récupération d’eau
Partie potager
Partie potager

 

 

 

 

 

Les associations y cultivent le respect du vivant en prohibant l’usage des pesticides et en encourageant les jardiniers à expérimenter des techniques de paillage, de compost, des plantations d’engrais verts… Ainsi chacun peut devenir membre d’un jardin partagé simplement pour le plaisir de s’y promener et d’y flâner à loisir ou pour participer à un projet de quartier…Le grand public est invité à y entrer lorsqu’un membre de l’association est présent et à l’occasion des nombreuses animations qui y sont organisées tels que des repas de quartier, des spectacles, des trocs de plantes…”

Hôtel à insecte pour favoriser une culture propre
Hôtel à insecte pour favoriser une culture propre